Amomenti

Blog Livres Ebooks A propos

Stratégies web, permission marketing, marketing 2.0, promotion interactive, Référencement, SEO, Performance Marketing, expérience utilisateur, conception web

4 mars 2008

Note2Be suite…

Finalement le tribunal a tranché en faveur du syndicat des enseignants en interdisant au site web note2be de publier des données personnelles. Rappelons que le site avait pour vocation de permettre aux élèves de noter leurs professeurs (Voir : peut-on arrêter l’Internet ?).

La peur des dérives a sans doute prévalue bien plus encore que les questions de droit. L’éditeur du site fait appel mais la cause semble entendue. Alors faut-il en conclure que l’Internet français sera de plus en plus contraint par les corporatismes ? Peut-être et c’est bien dommage.

Je crois avant tout que la formule de note2be n’était pas la mieux appropriée. Bien sûr, la réputation numérique est un enjeu majeur du web d’aujourd’hui et de demain mais on ne peut susciter l’adhésion dans séduction. N’aurait-il pas été préférable de permettre aux professeurs de s’inscrire eux-mêmes et de se soumettre aux notes plutôt que d’offrir leur réputation à la foule bigarrée et bien peu identifiée d’une place publique ?

Catégorie : Web 2.0 |

2 réponses

  1. JulienA :

    Le site a malheureusement commencé à faire des émules, comme je le craignais dans mon commentaire sur ton premier article sur le sujet, avec un site de notation des médecins…

  2. tangi :

    Au même moment ou note2be se lançais dans la course à la notation des enseignants, citycampus.fr proposait la notation des cours.
    Depuis toujours les étudiants parlent entre eux de leur cours et de la perception qu??ils en ont.
    Ce service est un outil pour partager les avis sur leurs cours avec comme unique ambition de permettre un échange et une libre information entre étudiants et enseignants.
    Là ou l’évaluation des profs est enclin à une très grande subjectivité, nous pensons que l’évaluation d’un cours peut se réaliser sur des critères pertient.
    Qu’en pensez vous ?

Publiez votre commentaire