Amomenti

Blog Livres Ebooks A propos

Stratégies web, permission marketing, marketing 2.0, promotion interactive, Référencement, SEO, Performance Marketing, expérience utilisateur, conception web

1 mars 2006

Les agences aussi peuvent être pros

Je lis ça et là sur les billets et les commentaires de mes camarades blogueurs, des vindicts régulières contre les “webagencies” et “agence de com” qui proposent du Web en prenant le problème à l’envers.

Je m’insurge… …et je souris. Je connais bien les agences de com de l’Ouest de la France et force est de constater que l’offre Web sonne bien souvent creux (l’expertise est souvent achetée à l’extérieur, par morceaux, du bout des lèvres). Mais ce n’est pas toujours le cas !

Je fête ma dixième année de professionalisme Web et je l’exerce depuis 1999 dans une agence de com. Phénomène atypique s’il en est, l’agence place stratégiquement l’interactivité au coeur de son offre globale (un média utile, comme les autres, dans une stratégie de communication). J’ai la prétention de croire que j’y suis pour quelque chose, que j’ai su défendre certaines convictions, certaines méthodes, j’ai apprécié aussi l’écoute et la confiance de mes managers qui ont permis au Web d’avoir cette qualité dans nos murs.

Alors non, les indépendants n’ont pas le monopole de l’expertise. Les agences (en tout cas quelques unes) peuvent aussi être professionnelles dans leur approche du Web.

Serai-je plus efficace, plus “pointu” encore en étant seul ou dans un monde exclusif de consulting ? ne le serai-je pas trop ? Je ne sais pas, l’agence m’offre au quotidien des challenges, des débats, des motivations, des rebonds, des défis qui font avancer l’expérience et l’expertise en la confrontant également aux autres dans les domaines complémentaires de la com’.

J’envie sans malice le parcours de Michael qui peut aujourd’hui consacrer tout son temps à l’architecture (Web bien entendu), sublimer son expertise, alors que je dois composer avec de multiples “pollutions” de l’esprit. C’est sans doute le choix que j’aurai à faire dans l’avenir, déterminer le meilleur tremplin pour mon métier et (je sais c’est un luxe) ma passion.

Catégorie : Relation client |

3 réponses

  1. Michael :

    Je pense aussi que quelques (rares) agences de communications savent "faire du web".

    Je ne crois pas à la supériorité des indépendants, mais plutôt à celle des spécialistes du web. Le problème avec les agences de communication, c’est qu’elles soumettent trop souvent le web aux dictats des autre médias puisque c’est avec ces autres médias qu’elles ont établi le lien avec le client. Ou qu’elles possèdent une expertise en imprimé, qu’elles croient pouvoir décliner sans rien changer au web. Plusieurs agences répugnent aussi à la mesure de résultats, ce que le web permet trop facilement pour qui s’en donne la peine. Et qui dit mesure dit obligation de résultats, ce que plusieurs agences redoutent.

    Si tu as la chance de travailler dans une agence qui reconnaît la place du web, ses spécificités et son réel potentiel, profites-en! La synergie entre les différents corps de métier peut sûrement amener quelquechose de bon.

    Pour ma part, je fais mien le combat de reprendre aux (mauvaises) agences les parts de marché qu’elles occupent auprès de clients qu’elles décoivent depuis des années. ? date, c’est plutôt un succès, les déceptions ne manquent pas dans ce créneau!

  2. Sebastien Billard :

    Il y a peut être 2 types d’agences de com:

    -Celles qui pensent que le web n’est que l’extension des autres medias comme la TV ou le print. Elles appliquent les recettes de ces médias, donc forcément ca ne fonctionne pas, ou mal.

    -Celles qui ont compris que le web est un média spécifique, et qui développent donc une réelle expertise de celui-ci, en évitant d’appliquer à ce média les recettes d’un autre.

    Qu’en pensez-vous ?

  3. Stéphane Brossard :

    Tout à fait d’accord, et heureux de faire partie de la seconde catégorie (même si on est moins nombreux ; )))

Publiez votre commentaire