Amomenti

Blog Livres Ebooks A propos

Stratégies web, permission marketing, marketing 2.0, promotion interactive, Référencement, SEO, Performance Marketing, expérience utilisateur, conception web

21 septembre 2005

Référenceurs professionnels ?

Je pense que je risque de me faire des ennemis avec le thème de ce post. Référenceurs professionnels ? La question se pose puisqu’un client me l’a posé. Ce client vient en effet de payer plusieurs milliers d’euros pour être présent dans les premiers résultats sur 20 mots-clés. C’est ma surprise en lisant les mots-clés en question qui a suscité sa curiosité. Certains mots n’avait pas grand chose à voir avec le contenu du site ou étaient trop généraux pour apporter une véritable réponse à l’internaute effectuant une recherche.

Je pose la question : comment travaille un référenceur professionnel qui n’agit pas sur le contenu ou la conception éditoriale du site ?

Mes croyances fondamentales dans le domaine du référencement est que le contenu est roi (et il sera dur de me faire changer d’avis). “content is king”, c’est concevoir un contenu et son arborescence en fonction des critères d’un moteur de recherche, c’est à dire proposer un contenu pertinent et actualisé (éventuellement populaire en plus).

A l’heure où les moteurs de recherche “blacklist” les sites Web qui usent et abusent d’astuces pour être référencé, quelle logique professionnelle peut soutenir une méthode de travail de “contournement”. Car à mon sens seul le contenu d’un site Web peut permettre son référencement naturel.

C’est pourquoi je crois en l’avenir des agences interactives (l’agence Web) et de conseil éditorial (Adverbe par exemple) et dans les difficultés annoncées des “référenceurs professionnels”.

J’ai commencé ma carrière interactive il y a 10 ans en faisant le pari avec les entreprises qu’à terme, elles en sauraient plus se passer de l’e-mail ; j’aime à parier aujourd’hui dans la prochaine conscience des entrepreneurs et responsables de communication pour le choix de leur partenaire.

Catégorie : Référencement |

2 réponses

  1. Michael Carpentier :

    Je suis d’accord à 90%.

    Le contenu, la structure du site et les technologies employées représentent 90% du succès d’un site web.

    Là où un professionnel des moteurs de recherche peut être utile, c’est dans l’intervention sur les balises (Titres des pages, description, mots-clés) qui n’ont, c’est bien vrai, qu’un impact limité sur le positionnement. Il faut aussi faire un suivi périodique du positionnement du site, idéalement tisser des liens PERTINENTS à partir de sites externes et créer un sitemap.xml pour aider Google à gober le site facilement. Petit luxe qu’un pro vous recommandera: nommez les fichiers de vos pages selon des mots représentatifs du contenu.

    ? part les liens à tisser et le suivi périodique, tout doit être fait durant la conception du site et non après son lancement.

    C’est pourquoi je préfère parler d’OPTIMISATION d’un site web pour les moteurs de recherche et non de référencement, terme utilisé pour les opérations qui suivent le lancement et qui, pour moi, n’offrent en effet qu’une valeur très limitée.

    Bref, construisez un site solide, avec du contenu pertinent, une structure logique et des technologies qui ne nuiront pas à sa lecture par les crawlers des moteurs de recherche et vous obtiendrez 90% des résultats.

    S’il vous reste encore du budget, pensez à un pro du référencement pour les balises, sitemap et liens externes mais attendez-vous à une amélioration moindre.

    Et surtout, soyez patient: Après 1 mois un site peut être visible sur Google mais son positionnement optimal ne sera atteint qu’après 7-9 mois.

    On ne peut pas tricher longtemps avec les moteurs de recherche, Google a des milliers d’ingénieurs à sa solde pour détecter les "fraudes". Ce n’est pas un supposé expert de troizième zone qui les bernera.

  2. Stéphane :

    En fait Michael, nous sommes 100% d’accord puisque j’estime que la structure des pages et l’utilisation des codes et balises incombent au créateur du site.

    Mon propos concernait les référenceurs qui ne touchent pas du tout au site Web.

Publiez votre commentaire